Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Prochain défi

Publié 19 Février 2014 par Thomas Diconne in rando

Prochain défi

Comme c'était prévisible après la Saintélyon: le genou a bel et bien dit stop... Une bonne tendinite rotulienne qui me contraint au repos depuis début décembre... Bref j'ai connu mieux!

En attendant il faut bien s'occuper: aménagement de l'appartement, squattage des salles de ciné, restos, concerts et j'en passe. Mais voilà, les jambes en redemandent... Actuellement la tendinite m'empêche de faire du vélo sérieusement, la course à pied est proscrite jusqu'à nouvel ordre donc il est grand temps de ressortir le sac de rando du placard!

J'en rêvais depuis des années, aujourd'hui le temps est venu: je me lance dans la traversée des Highlands écossais! Le billet est d'ores et déjà réservé, je m'envolerai fin mai pour Glasgow. Au menu le Cap Wrath Trail, environ 380km non balisés entre Fort-William et Cap Wrath situé à la pointe nord de l'Ecosse.

Très peu pratiqué, le Cap Wrath Trail a la réputation de chemin le plus difficile du Royaume-Uni, traversant des régions désertes au climat rugueux. Le site officiel l'annonce en 14 étapes et moins d'une vingtaine de jours de marche, mon objectif sera de lui régler son compte en 10 à 12 jours maximum afin d'avoir le temps de profiter un peu de Glasgow avant de rentrer à Lyon. Des journées de 35 à 40km de marche en perspective, rien d'insurmontable pour moi théoriquement, d'autant plus que le dénivelé n'a rien de phénoménal avec un maximum de 1500D+ sur deux des premières étapes du trek.

Le défi est de taille: 10 à 15 jours de marche en autonomie quasi complète (seulement 4 villages traversés) donc un sac à dos qui promet d'être monstrueux à trimbaler. Et comme sur le papier cela semblait trop facile le climat écossais sera de la partie. Le mois de Mai correspond à la saison "sèche" en cette charmante contrée avec seulement une dizaine de jours de pluie en moyenne! Entre la nourriture, l'eau, le bivouac et les vêtements chauds la logistique aura la part belle.

A lire tout ça on se demande bien ce que je vais chercher là-bas hormis prendre la pluie, grelotter la nuit, manger des plats lyophilisés et traîner des savates toute la journée... La réponse est simple: des paysages fabuleux! Un reportage sur la région sur lequel j'étais tombé il y a des années de cela m'avait conquis, depuis je rêve d'aller y passer quelques jours... Traverser la région des lochs puis remonter la chaîne de montagne locale pour enfin arriver dans les fjords et terminer au bord de l'océan... Les efforts en vaudront très certainement la chandelle!